Partenaires

Le gymnase augmenté sera un lieu d’expérimentation ouvert à de très nombreux acteurs, dont la gouvernance sera nécessairement partagée entre de nombreux partenaires. Nous citons certains acteur potentiels du projet, dont l’implication devra être confirmée.

Ville de Paris : elle met à disposition le bâtiment dont elle opère le fonctionnement quotidien et dont elle assure l’entretien. Elle arbitre la stratégie générale d’usage du lieu et peut l’utiliser pour ses besoins propres (animations, séminaires, communication, événements sportifs, etc.)

Le CRI : il coordonne les activités scientifique autour de l’apprendre et anime une communauté d’enseignants parisiens qui utilisent le lieu pour des activités pédagogiques avec les Savanturiers. Il prototype des dispositifs numériques innovants et du contenu virtuel à l’aide de ses labs (game lab, mobile lab, maker lab, virtual lab). Il finance une thèse sur trois ans pour le développement de l’outil et le suivi de son impact scientifique.

La Ligue de l’enseignement : elle utilise le lieu pour prototyper de futures activités pour les centres sportifs et culturels qu’elle anime à l’échelle nationale. Elle finance le poste de gestionnaire technique d’une salle d’immersion numérique.

L’université Paris Descartes : elle propose à ses chercheurs de toutes disciplines d’utiliser cet espace (Cognition and Action Group, équipes de recherche sur la mémoire et le traitement des phobies à l’institut de Psychologie, l’UFR STAPS pour l’encadrement des thèses et études sur le mouvement et l’activité sportive, etc.)

Les écoles voisines partenaires : elles s’associent au projet de pédagogie innovante avec ce nouveau mode d’apprentissage immersif collectif.

Institut Henri Poincaré : ils développent et testent du contenu immersif destiné aux conférences immersives (projet Holomath) du futur musée des sciences physiques et mathématiques.

L’Insep : il utilise le gymnase pour tester des recherches autour du sport de haut niveau.

Le Tremplin : il coordonne l’activité de startups utilisatrice du lieu pour prototyper leurs produits et solutions de réalité virtuelle et augmentée et favorise le transfert de technologies.

L’INRIA : il peut s’associer aux problématiques de traitement des données massives.

L’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) : il expérimente avec les équipes du CRI de nouveaux dispositifs numériques sensoriels sur la perception du son.

Le Louvre / les musées nationaux / l’Opéra de Paris / le château de Versailles : ils pourraient prototyper du contenu de médiation culturelle en réalité augmentée grâce au gymnase.

Hôpitaux de Paris / INSERM : ils travaillent sur des thérapies comportementales grâce à l’immersion en réalité virtuelle à l’aide du gymnase connecté.